Newsletter Lib’Express éditée par l’AraPL Grand Sud
Directeur de la publication : Jean-Marc Daugé, Président de l’AraPL Grand Sud

N° 50
Septembre
2020
 
Professions ....................................................................................


AGRICULTEURS
Aide à l’achat de matériel
Dans le cadre de l’instauration des Zones de Non-Traitement (ZNT), un programme d’aide à l’acquisition de certains matériels permettant de réduire significativement la dose de produits phytosanitaires, ainsi que certains matériels de substitution à l’usage de ces produits, a été élaboré. Les exploitants agricoles (individuels, GAEC, EARL, SCEA) qui souhaitent acquérir ces matériels peuvent bénéficier d’une subvention. Elle s’élève à 30% ou 40% du montant du coût hors taxes de l’équipement. Ce taux est majoré de dix points pour les jeunes agriculteurs et pour les exploitants installés depuis moins de cinq ans.


ARTISANS
Soutien aux boulangers fragilisés
A la suite de négociations paritaires entre la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) et les organisations syndicales des salariés des aides financières exceptionnelles ont été débloquées en direction des artisans fragilisés par les conséquences de la crise sanitaire. Ces aides sont financées grâce à des sommes prélevées sur les réserves des régimes de prévoyance et de frais de santé de la profession. Elles sont attribuées aux entreprises adhérentes au régime des frais de santé ou à celui de prévoyance d’AG2R La Mondiale, sous conditions.


KINESITHERAPEUTES
Après la crise
Le Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a voté une enveloppe exceptionnelle de 550.000 € pour soutenir financièrement les professionnels touchés les plus durement par la crise sanitaire et qui en subissent encore les effets. Pour bénéficier de cette aide, les praticiens doivent motiver leur demande et la transmettre par messagerie ou par courrier à leur conseil départemental de l’Ordre. La demande doit comporter tous les éléments d’information nécessaires (justificatifs de revenus, de charges, patrimoine, aides déjà perçues…). Les dossiers sont soumis à l’appréciation du Conseil de l’Ordre.


PROFESSIONNELS DE SANTE
Formation continue et traçabilité
L’Agence nationale du développement professionnel continu a lancé cet été le document de traçabilité « Mon DPC ». Il s’agit d’une interface permettant à tous les professionnels de santé de conserver tout au long de leur vie active les justificatifs de leur parcours de développement professionnel continu. L’agence met à disposition un document de traçabilité électronique qui indique comment rendre compte de ses obligations de formation à la fin de chaque période triennale auprès de l’autorité de contrôle (Ordres, agences régionales de santé, employeurs…). La création du compte est sécurisée. Le professionnel de santé est le seul détenteur de l’ensemble des données nominatives renseignées sur son compte qui est accessible via www.agencedpc.fr


VETERINAIRES
Pour atténuer les difficultés
La Caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires a adopté de nouvelles mesures d’aide pour soutenir la trésorerie des cabinets vétérinaires suite à la crise sanitaire. Un report de cotisations peut ainsi être étalé jusqu’au mois de février 2021 sur demande du cotisant. Des aides individuelles sont également possibles pour les affiliés, connaissant des difficultés financières aggravées, sous la forme d’une prise en charge de cotisations ou d’une aide financière directe. Ces dispositifs s’adressent en priorité aux vétérinaires malades du Covid-19 ou ayant dû interrompre leur activité pour s’occuper de proches touchés par le virus, ainsi qu’aux jeunes affiliés ou collaborateurs libéraux en difficulté financière ou encore aux vétérinaires ayant subi une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50%.




 
     

s