Newsletter Lib’Express éditée par l’AraPL Grand Sud
Directeur de la publication : Xavier Pélicot, Président de l’AraPL Grand Sud

N° 36
Février
2018
 
Exclusif ..................................................................................................
Les revenus des libéraux en mouvement

Les statistiques de l’AraPL Grand Sud sur les résultats des professionnels libéraux montrent des progressions et des régressions plus marquées que par le passé. Ces différences sont liées à de nouvelles dispositions réglementaires, mais aussi à l’évolution conjoncturelle.
Professions Chiffre
d'affaires 2016
(Ligne AG de la 2035)
Variation % Bénéfice 2016
(Ligne CA de la 2035)
Variation % Chiffre
d'affaires 2015
(Ligne CA de la 2035)
Bénéfice 2015
(Ligne CA de la 2035)
Chiffre d'affaires 2014
  Auto-Ecole 127 -4,51 26 -16,13 133 31 125
  Expert-Comptable 234 2,18 63 0,00 229 63 219
  Géomètre 238 4,85 47 11,90 227 42 268
  Architecte 123 7,89 35 9,38 114 32 123
  Agent commercial 72 4,35 31 6,90 69 29 68
  Agent d'assurance 272 2,26 96 4,35 266 92 260
  Huissier 334 -6,70 111 -4,31 358 116 358
  Avocat 117 -1,68 52 0,00 119 52 125
  Vétérinaire 261 7,85 57 5,56 242 54 239
  Pédicure Podologue 62 3,33 27 3,85 60 26 61
  Orthoptiste 53 3,92 26 4,00 51 25 50
  Orthophoniste 58 1,75 30 0,00 57 30 58
  Infirmière 73 -1,35 41 -4,65 74 43 74
  Kinésithérapeute 92 1,10 48 2,13 91 47 91
  Orthodontiste 485 -3,58 208 -6,73 503 223 515
  Chirurgien dentiste 245 2,94 88 2,33 238 86 229
  Radiologue 576 -1,54 239 8,64 585 220 577
  Laboratoire 432 -27,52 113 -20,42 596 142 591
  Médecin
Gynécologue
141 -2,08 66 -4,35 144 69 141
  Psychiatre Neuro-psychiatre 136 0,00 79 0,00 136 79 143
  Médecin Ophtalmologiste 378 2,16 196 4,26 370 188 335
  Médecin Dermatologue 175 4,79 85 7,59 167 79 164
  Médecin Généraliste 152 2,01 87 1,16 149 86 146
  Notaire 610 10,31 186 22,37 553 152 570
 
Comme chaque année, l’AraPL Grand Sud a produit les données montrant l’évolution statistique de l’activité des professionnels libéraux. Celles-ci sont uniques, puisqu’il n’existe pas d’autres informations semblables détaillées par métiers et significatives et que l’AraPL Grand Sud avec 16.000 adhérents regroupe environ la moitié des libéraux de la région.

Le dernier tableau statistique est basé sur les déclarations 2017 qui concernent les résultats 2016. Les données synthétisées comportent le chiffre d’affaires 2016 et le bénéfice réalisé durant la même période. Les montants obtenus sont comparés à ceux des deux précédents exercices, ce qui permet de situer les variations annuelles.

Si elle fait apparaître davantage de résultats en progression qu’en diminution, l’évolution 2016 sur 2015 produit des différences sensibles dont il est intéressant de rechercher les causes.

Le chiffre le plus spectaculaire est à l’actif des laboratoires. La forte baisse enregistrée (-27,5%) au niveau du chiffre d’affaires est à rapprocher d’une profonde réorganisation de la profession (voir ci-contre).

L’influence de la modification des dispositions administratives ou législatives est nette si l’on observe aussi l’évolution négative d’autres activités. Les auto-écoles régressent de 4,51% en chiffres d’affaires et de 16,13% en bénéfices. Cette profession est impactée par l’apparition de nouveaux concurrents (La Poste par exemple) qui, officiellement pour remédier aux trop longs délais d’attente des candidats, se voient autoriser à participer à la préparation et l’organisation des examens du permis de conduire.
  Autre exemple, celui des huissiers de justice : ils enregistrent -6,70% en chiffres d’affaires et -4,31% en bénéfices. Peut-être faut-il voir là les incidences du développement des pratiques de conciliation, institutionnalisées depuis le début 2016, plus qu’une baisse des contentieux et des conflits.

En ce qui concerne les progressions, la palme revient cette fois aux architectes avec + 7,89% en chiffres d’affaires et + 9,38% en bénéfices. Il est tentant de faire dans ce cas le rapprochement avec la relance du secteur du bâtiment et des travaux publics qui était sinistré depuis plusieurs années. Cette explication peut être étendue aux géomètres qui progressent de + 4,85% en chiffres d’affaires, et bondissent de + 11,90 % en bénéfices. Il en est probablement de même pour les notaires impactés directement par le volume des transactions immobilières, leurs chiffres d’affaires augmentant de 10,31% et leurs bénéfices étant marqués par un spectaculaire bond de + 22,37%.

Autre profession en hausse, celle des vétérinaires (+ 7,85% en chiffres d’affaires et + 5,56% en bénéfices). Ils bénéficient sans doute d’un effet de rattrapage suite à des années « de vache maigre », en lien avec la situation économique et sociale dégradée dans certaines catégories de population, notamment les agriculteurs et les milieux populaires.

D’autres données sont plus difficiles à apprécier, mais plusieurs métiers affichent de meilleures progressions tant en bénéfices qu’en chiffres d’affaires. C’est le cas des agents commerciaux, des agents d’assurances, des radiologues, des dermatologues… C’est peut-être un signe de meilleure gestion. Cependant d’autres professions aux chiffres d’affaires souvent plus modestes n’obtiennent pas la même amélioration. Et ce n’est pas là faute de rigueur ou d’effort.
 

 

Un choc économique pour les biologistes
Les laboratoires de biologie ont été confrontés à une logique de regroupement impulsée par une ordonnance du 13 janvier 2010. Une accréditation délivrée par le Comité français d’accréditation (CODRAC) a été rendue obligatoire.

Cette accréditation, compte tenu des coûts de mise en œuvre de normes de qualité plus exigeantes, a conduit les petits laboratoires à se regrouper pour assumer le choc économique consécutif à ces changements.

Il s’est agi aussi pour nombre de ces entreprises libérales d’échapper à la mainmise de groupes financiers sur leurs activités.

Les regroupements ont cependant permis de limiter les conséquences économiques liées aux coûts et aux restrictions de dépenses décidées par l’assurance maladie, en permettant la mutualisation des moyens techniques et humains.