Taxe foncière : un dégrevement possible sous conditions en cas de fermeture pour cause de crise sanitaire

Les propriétaires exploitants de locaux commerciaux fermés en raison de la crise sanitaire peuvent demander, sous certaines conditions, un dégrèvement de taxe foncière sur les propriétés bâties. L'absence d'exploitation des locaux doit être indépendante de la volonté de l’entreprise propriétaire, avoir duré au moins 3 mois et concerner la totalité de l'immeuble, ou une partie susceptible de location ou d'exploitation séparée. En pratique, une demande spécifique doit être déposée auprès de l'administration fiscale.