Frais de repas : attention à l'assujettissement à charges sociales !

Dans une mise à jour récente du bulletin de la Sécurité sociale, l'administration rappelle les conditions qui permettent d'exonérer les repas d'affaires de cotisations sociales et en profite pour préciser sa doctrine. On note qu'elle considère notamment qu'il n'y a pas d'abus manifeste lorsque le salarié bénficie d'un repas d'affaires par semaine ou de 5 repas d'affaires par mois.