Chômage partiel : quelles évolutions pour les salariés des secteurs les plus impactés ?

Mis en place pour éviter les licenciements résultant de la baisse d'activité liée à l'épidémie du Covid-19, le dispositif d'activité partielle est prolongé dans les mêmes conditions pour les entreprises soumises à des restrictions sanitaires ou ayant subi une forte baisse de chiffres d'affaires. Les salariés de ces entreprises continuent de percevoir une indemnité égale à 84% du salaire net jusqu'au 31 janvier 2022. Deux décrets parus au Journal officiel le 28 décembre 2021 prévoient le report de la baisse de la prise en charge intégrale de l'activité partielle pour ces entreprises.